Skip to Content

Moniteur de kite et encadrement du Stand Up Paddle

La FFVL, qui œuvre à la reconnaissance de la profession d'enseignant de glisse aérotractée depuis 2003 et au développement de vos structures, y compris dans la diversification des prestations, a le plaisir de porter à votre connaissance cette circulaire du Ministère des Sports, à la rédaction de laquelle elle a participé. Cette circulaire reconnaît votre compétence à encadrer le SUP (Stand Up Paddle : en français Surf Debout à la Rame) avec la détention des qualifications Glisses Aérotractées dans les conditions précisées dans ce même document. D'autre part, la FFSurf a édité les recommandations fédérales en matière d'enseignement de cette discipline. Enfin, le contrat d'assurance FFVL permet maintenant d'intégrer cette pratique.

La FFVL, qui œuvre à la reconnaissance de la profession d'enseignant de glisse aérotractée depuis 2003 et au développement de vos structures, y compris dans la diversification des prestations, a le plaisir de porter à votre connaissance cette circulaire du Ministère des Sports, à la rédaction de laquelle elle a participé. Cette circulaire reconnaît la compétence des BPJEPS "kite" à encadrer le SUP (Stand Up Paddle) dans les conditions précisées dans ce même document (maintenant, un titulaire du BPJEPS « glisses aérotractées » peut notamment encadrer le SUP en dehors de la pratique « vague » qui reste réservée aux diplômes professionnels « surf »). Vous trouverez en pièce jointe cette circulaire du 21 juin 2011.

En matière d'enseignement et de pratique, il est conseillé de suivre les recommandations de la fédération délégataire, la FFSurf : voir pièces jointes

 

Dans la continuité, il est important de noter que cette activité est maintenant integrée au contrat d'assurance de la FFVL, ainsi:

- tout pratiquant de kite ayant souscrit à une assurance kite (RC ou individuelle accident) sera garanti pour une activité de Stand Up Paddle

- tout moniteur de kite ayant souscrit à l'assurance moniteur kite (RC ou individuelle accident) sera garanti au titre du contrat FFVL pour l'encadrement et l'enseignement de cette activité

- tout groupement sportif sera également garanti au titre du contrat FFVL.

 

On peut enfin noter qu'à ce jour le SUP ne peut pas être mentionné sur les cartes professionnelles car il n'y a pas d'arrêté pris à ce sujet. C'est donc bien la circulaire du 21 juin 2011 qui fait office de référence en terme de droits. 

Fichier attachéTaille
ciculaire-21juin11.pdf42.12 Ko
SUP_recommandations_FFSurf.pdf116.83 Ko