Skip to Content

Bilan 2010 des opérations de sauvetage en kitesurf

La FFVL s’est récemment rapprochée de l’ensemble des CROSS de la métropole afin d’affiner notre connaissance concernant des opérations de sauvetage en direction des loisirs nautiques et notamment du kitesurf.

 

Au regard des rapports qui nous ont été transmis, on peut de manière synthétique constater que :

- les opérations de sauvetage en direction du kitesurf semblent en augmentation.

- la proportion de fausses alertes semble importante et constitue une problématique majeure (déclenchement par du matériel dérivant non-signalé, par un kitesurfeur rentrant en autosauvetage à la nage avec son aile, etc.)

- une proportion non-négligeable des opérations de sauvetage sont dues à une prise de risque parfois trop importante par des pratiquants inexpérimentés.

- contrairement à la planche à voile, une alerte en kitesurf déclenche plus souvent des moyens aériens de type hélicoptère dans la mesure où le kitesurfeur en difficulté est généralement considéré par les secours comme un homme à la mer du fait que les planches généralement utilisés n’ont pas de flottabilité importante.

 

L’enjeu pour la fédération et l’ensemble des structures qu’elle fédère semble d’une part de communiquer sur la problématique des fausses alertes et notamment sur l'importance de prévenir les secours en cas de matériel dérivant. En ce sens, la check-list sécu du kite peut être un outil d'information utile.

D’autre part, ces rapports invitent à poursuivre et renforcer la prise en compte de la sécurité dans la formation des pratiquants.  

Fichier attachéTaille
Rapports_CROSS_2010.pdf595.05 Ko