Skip to Content

Kite : haut niveau et perspectives !

1. Le kite vient d'obtenir le Statut de Haut Niveau.

On ne connait pas encore les détails qui vont avec cette obtention (moyens et objectifs), qui devraient être dévoilés dans le courant de la semaine par le ministère.

Ceci dit, c'est certain hier soir, le ministère a confirmé que le kite obtenait ce graal, le statut de "sportifde haut niveau". Au delà des moyens qui vont être mis en place par le ministère pour accompagner ce nouveau statut, nous ne pouvons que nous réjouir d'une telle décision qui aura un impact positifpour tous les kiteurs de France et de Navarre. Que ces kiters soient les champions de la plage ou  les champions du monde. Qu'ils soient jeunes ou vieux, beaux ou belles (je n'écris pas moches, car nous le savons tous, le kite rend beau).

En obtenant ce statut, cela signifie en effet que l'Etat va accompagner le développement de la filière kite en France. Cela veut dire que des moyens de détection, d'accompagnement, de progression seront mis en place (pour tout dire, ils sont déjà mis en place par la FFVL depuis deux ans).

Cela veut dire aussi, et c'est là que cela devient intéressant pour tout le monde, nous devrions bénéficier d'un meilleur accueil et de meilleurs leviers lorsque nous discutons avec les autorités locales pour obtenir un meilleur soutien pour l'accès à la pratique du kite. Pour avoir des champions, nous avons besoin de stades pour nous entrainer. Nos stades sont plus faciles à construire -pour ne pas dire moins chers- que les stades de foot qui vont accueillir l'Euro  en France en 2016. Deux trois bouées, trois quatre panneaux et le tour est joué. C'est une très bonne nouvelle donc pour nos anciens champions, nos futurs champions et même ceux qui ne le seront probablement jamais !

 

2. Le kite s'immisce de plus en plus dans la vie fédérale.

Comme beaucoup le savent probablement déjà, nous en sommes en plein période électorale au sein des fédérations françaises sportives. la FFVL ne déroge pas à cette règle "d'olympiade" tout comme les ligues  et les CDVL (Comités Départementaux du Vol libre). C'est avec plaisir que nous vous confirmons, qu'à ce jour et pour les 4 prochaines années, nous comptons deux fraichement élus, kiteurs à la présidence de ligues (niveau régional donc). La ligue Aquitaine, vient d'accueillir à sa présidence Bénédicte, qui est présidente de club depuis un petit moment déjà et la ligue Paris Ile de France - Centre qui a, depuis samedi dernier, comme président Pierre, Président également d'un club parisien, référent kite à la ligue depuis 2 ans.

La FFVL ne peut que se féliciter et se réjouir de l'accession à ces postes de kiters. Cela prouve que les kiters, commencent (ou continuent!?) leur travail d'intégration au sein de la FFVL. Personnellement, en tant que président du CNK (Comité National Kite) je me réjouis aussi que ce type de poste puisse être conquis (même si le verbe conquérir est probablement un peu fort, nous ne sommes pas en guerre!) par des personnes qui ne sont pas du sérail depuis des années. Cela prouve d'une part que les statuts des Ligues, CDVL, FFVL, sont ouverts et bien foutus ;

Cela prouve aussi que le "pouvoir" peut être pris par les personnes les plus légitimes qu'il soit et que le pouvoir est accessible à ceux qui le veulent, et ce quelle que soit la case de licence cochée Volant/ kiter ou autre.

Cela prouve aussi certainement que les kiters sont capables de s'ouvrir et s'intéresser à d'autres problématiques que celles exclusives des kiteurs. Les deux présidents de ligue vont devoir comprendre les enjeux de treuils,  de biplace, de gestion des sites de décollage, de cerfs-volants etc...Bon courage à eux.

 

En conclusion, le kite fédéral avance, la FFVL aussi!

 

Jérôme Sorrel

Président du CNK

Membre du Bureau Directeur FFVL