Skip to Content

histoire politique

 

Genese: (Photo : F. Pattou)

 

(Photo : F. Pattou)2003…
La délégation de pouvoir sur les glisses aérotractées est accordée par le ministère des Sports et de la vie associative à la FFVL.
C'est cependant depuis 1998 que nombre d’actions sont engagées par les élus kite de la FFVL accompagnés par les cadres de la direction technique nationale (DTNe).

 

Le communiqué fondateur d'octobre 2004…
"Le bureau directeur de la FFVL et les représentants du kite se sont rencontrés le vendredi 15 octobre 2004 à Valence.
À l’issue de débats cordiaux, positifs et fructueux, les participants se sont accordés, après une analyse de la situation aboutissant à un diagnostic partagé, sur une nouvelle organisation de l’activité au sein de la FFVL.
À partir des propositions mentionnées dans le Livre blanc sur le kite, un consensus s’est dégagé pour reconnaître la spécificité du kite dans la fédération, et notamment le besoin de maîtriser son développement, et décider de la mise en place d’une structure verticale, qui reçoit l’appellation de Comité national du kite.
Cette structure autonome dans son fonctionnement recevra un budget global et assurera la gestion en relation directe et étroite avec le bureau directeur, au sein du comité directeur.
Compte tenu de la jeunesse de l’activité, le bureau directeur a pris acte du déficit de représentation au niveau des instances territoriales fédérales mais le groupe représentant les licenciés du kite s’engage à améliorer progressivement cette structuration."

2004…
L’évolution des pratiques du kite et l'explosion du nombre des licenciés rendent indispensable d’octroyer au kite, au sein même de la fédération, une autonomie concertée.
Le Comité national du kite, ou CNK, est mis en place en octobre. Il regroupe des bénévoles dirigeants déterminés à développer leur activité passion au sein de la FFVL.

2006…
Fort d’une centaine de clubs et de 70 écoles répartis en métropole et dans les DOM-TOM, le réseau fédéral kite est en constante évolution.
Le CNK doit mieux accompagner les clubs et les écoles dans les actions structurantes au profit d’une pratique en toute sécurité, dans le respect des autres usagers de nos lieux de pratique.
Le CNK a donc mis en place des commissions qui développent, dans leurs registres d’intervention respectifs, des actions coordonnées par les élus fédéraux.
Il a également mis en place un réseau de référents régionaux, réseau qui ne demande qu'à se développer.

Et depuis, 2007....2008.... les années passent et ne se ressemblent pas.                            Le kite s'est investi et trouve progressivement sa place au sein des autres disciplines. Au plan politique, l'avènement du CNK a ouvert le débat de l'indépendance des disciplines "verticales" au sein de la fédération. Un débat très riche qui a débouché sur l'étude de la révision des statuts pour intégrer mieux les spécificités des différences. De plus l'ensemble des élus fédéraux ont proposé une re-horizontalisation de certaines commissions à fort dénominateur commun quelques soient les disciplines de façon à mutualiser le travail comme les sites ou la communication qui tentent une harmonisation.

Le CNK s'est simplifié en interne en réduisant le nombre de ses commissions afin d'accompagner mieux le développement associatif local et régional. La commission des écoles s'est réformée pour être plus efficace, gérant au mieux la profession avec une vision plus confluente avec celle des clubs. La compétition a débuté également une véritable réorganisation afin d'être plus accessible, plus ludique et passer à l'age de raison. La création du Groupe France, prémice du "Haut Niveau" en kitesurf a boosté encore plus le pool des compétiteurs pour y accéder. Des records sportifs ont été franchis donnant encore plus de visibilité sur la discipline: Le Cap Horn, la barre des 50 noeuds sur l'eau propulsée par l'énergie du vent....

L'arrivée du partenaire ENGIE (Suez) devrait permettre de démultiplier notre communication vers le grand public et poursuivre la consolidation de notre activité en métropole et son développement à l'extérieur.