Un peu d'histoire

Histoire: (Photo : F. Pattou)

(Photo : F. Pattou)

Flysurf, kitesurf, kiteboard, cerf-volant de traction… diverses appellations pour une même passion. Difficile d'établir l'origine exacte de sa création et de situer précisément son lieu de naissance, mais... France et Français semblent avoir joué un rôle primordial.

Au milieu des années 80, en Bretagne, deux frères - Bruno et Dominique Legaignoux - férus de voile, s'interrogent sur la navigation tractée par un cerf-volant. Quelques mois et quelques prototypes plus tard, naissent les ailes à boudins gonflables. En 1987, ils déposent le brevet de la première voile marine, la Wipi Cat, qui deviendra la Wipika. Ce système se présente sous la forme d'une voile simple surface tendue autour d'une armature en boudins gonflables, ce qui lui permet de flotter sur l'eau et de pouvoir en redécoller.

De l'autre côté de l'océan Atlantique, aux USA, Cory Roeseler met au point le Kiteski, sorte de ski nautique tracté par cerf-volant.

Pendant ce temps là, sur les plages ventées du Languedoc-Roussillon, entre Montpellier et Leucate, on se creuse les méninges pour améliorer ce matériel tout de même relativement instable.
En 1992, Laurent Ness (qui sera en 1997 champion de France de char à cerf-volant) se fait tracter par un cerf-volant delta sur une planche de funboard de 2,60 m et rallie la plage de Carnon à La Grande Motte.

Au milieu des années 90, Manu Bertin entre en jeu. Champion de planche à voile, il vit à Hawaï. Là, il adopte la nouvelle discipline, multiplie les essais, transforme ses prototypes… Au fil des ans, il réalise plusieurs "premières" qui contribuent largement à faire connaître le kitesurf : traversée de la Manche, de la Méditerranée, de l'Atlantique, invention de figures diverses et ride sur des vagues aussi célèbres que dangereuses...

Été 1996… Rencontre de Laurent Ness et de Raphaël Salles, ancien champion international de windsurf et fondateur d'une des plus importantes marques de matériel de kitesurf : F-One.
Jusqu'à présent, on se contentait de glisser avec le vent. Laurent et Raphaël essaient de le remonter et mettent au point de nouveaux prototypes sur la base d'ailes Wipika.

Un an plus tard, Laurent Ness ouvre à Carnon la première école de kitesurf d'Europe. Raphaël Salles met au point les premières planches de kitesurf de série.

1998… Le monitorat fédéral du kitesurf voit le jour. Il est instauré par la FFVL.
La fièvre du kite s'empare des médias, entraînant dans son sillage de nouveaux et nombreux pratiquants.

2000.. Mise en place des premiers championnats internationaux.
2001… Premier championnat de France organisé par la FFVL.
Janvier 2003… Obtention par la FFVL de la délégation ministérielle de l'activité kite.

Aujourd'hui, la FFVL compte près de 9 000 licenciés kite et 85 écoles de kite. Elle a formé 258 moniteurs dont 155 BPJEPS.

Taxonomy upgrade extras: