Dopage et kite : un tandem infernal

La douleur, la fatigue sont des signaux d’alerte émis par notre organisme pour nous dire que nos articulations, nos tendons, nos muscles, notre cœur sont « à la limite ». Les substances dopantes visent essentiellement à masquer ces clignotants, à permettre artificiellement de demander plus à notre organisme. C’est là que réside leur dangerosité.
Le CIO dans l’esprit de protéger la santé des sportifs et de lutter contre la fraude contraire à l’esprit sportif, a édicté une liste des substances totalement interdites ou seulement en compétition . Cette liste est accessible et doit être connue des compétiteurs et entraineurs.
La loi française a prévu, elle, des sanctions.

En savoir plus

La politique fédérale

Taxonomy upgrade extras: